Comparatif assurance hospitalisation : comment choisir ?

Vous souhaitez contracter une assurance hospitalisation ? Découvrez nos éléments  pour vous permettre de faire votre comparatif en assurance hospitalisation.

Chaque citoyen belge est affilié à une mutuelle qui lui rembourse – grâce à l’assurance obligatoire « soins de santé et indemnités » (qui est une branche de la sécurité sociale) – une part des frais liés à toute hospitalisation. Toutefois, ces frais ne sont pas pris en charge dans leur entièreté par les mutualités. Souscrire à une assurance hospitalisation vous permet d’être remboursé également des frais qui ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie obligatoire.

A savoir
Une famille belge sur trois est confrontée chaque année à une hospitalisation.

Il ne s’agit pas d’une assurance superflue mais au contraire d’une assurance bien utile pour ne pas être confronté à des frais que l’on n’avait pas prévus. Il existe, sur le marché, un grand nombre d’organismes assureurs – ou de mutualités- qui proposent de telles couvertures, il faut veiller à bien choisir son assurance hospitalisation, pour cela le mieux est de faire un comparatif des assurances hospitalisation.

Les possibilités pour une affiliation

Lorsque l’on désire être couvert par une assurance hospitalisation, trois types de souscripteurs s’offrent à vous :

  1. Vous choisissez de vous affilier auprès d’une mutualité (ou d’une union nationale) qui propose un service hospitalisation ou des indemnités journalières. Dans ce premier cas, la couverture est relativement limitée
  2. Vous souscrivez une assurance hospitalisation proposée par une société mutualiste
  3. Vous préférez faire appel à un assureur.

Vous avez le choix !

Une satisfaction pour vos employés, un argument pour vous

Une assurance hospitalisation peut être souscrite individuellement ou non. Il s’agit alors d’une assurance dite « collective ».  Il est intéressant, en tant qu’employeur, d’offrir une telle assurance à ses employés, en effet, il s’agit d’un argument de poids lors de la négociation d’un contrat.

Il s’agit de l’une des assurances les plus revendiquées par les employés – et leurs syndicats. Plus de 80% de la population est protégée par cette assurance. Elle est parfois souscrite auprès d’un assureur ou d’une mutualité, mais, le plus souvent, c’est l’employeur qui fait accéder ses employés à ce service. C’est le cas, en tout cas, dans tous les grands groupes et dans chacune des plus petites entreprises où l’employeur veille au bien-être, à la fidélité et à la satisfaction générale de ses collaborateurs. Cette assurance est d’autant plus intéressante pour vos salariés que, généralement, elle couvre également son conjoint et ses enfants.

Notez qu’il s’agit d’une des assurances qui offrent le plus haut taux de satisfaction. En effet, plus de 85% des citoyens belges sont au moins satisfaits de leur assurance hospitalisation. Ils y trouvent des avantages précieux : notamment le remboursement intégral de leurs frais d’hospitalisation. Un autre atout majeur est la possibilité de rester assuré à vie. Il apparaît également que cette assurance va être de plus en plus primordiale à mesure que l’état ne sera plus capable de supporter les coûts des soins de santé.

Comparatif assurance hospitalisation : sur quels critères?

A savoir
Depuis quelques années, tout qui est assuré par son employeur a le droit de conserver cette assurance à titre individuel. De la conserver lors du départ en retraite, par exemple. L’existence de ce droit est peu connue. A vous de délivrer ou non cette information selon les cas de figure.

Quels sont les critères qui doivent arrêter votre choix pour le comparatif des assurances hospitalisation ?

  1. Le point le plus crucial : le remboursement intégral des frais
  2. La possibilité de rester couvert par une assurance à vie. Depuis la loi votée sous Verwilghen, ce point est obligatoirement garanti par tous les assureurs privés
  3. Veillez à choisir une assurance grâce à laquelle il n’est pas nécessaire d’avancer l’argent pour la facture d’hospitalisation
  4. Bien entendu, comparez les prix et les devis que vous aurez demandés à divers assureurs. Généralement, il est plus confortable de choisir une adaptation annuelle de la prime que de subir une majoration plus importante tous les 2 ou 3 ans
  5. L’assurance prévoit-elle ou non l’hospitalisation dans une chambre particulière ?