Prix assurance hospitalisation : à quoi être attentif ?

Une hospitalisation, actuellement, peut rapidement vous coûter très cher, surtout si vous désirez le confort d’une chambre individuelle. C’est pourquoi ce type d’assurance subit un véritable boum ces dernières années. A quoi devez vous être impérativement attentif quand vous analysez le prix d’une assurance hospitalisation ? Quels sont les facteurs qui influencent ce prix ?

Quels sont les éléments qui influencent le prix de votre assurance hospitalisation ?

Le prix d’une assurance hospitalisation est déterminé par :

  1. La date de naissance de l’assuré – plus l’âge de ce dernier à la signature du contrat est important, plus son assurance lui coûtera cher
  2. La date d’affiliation (comme expliqué ci-dessus)
  3. Le lieu de résidence de l’affilié – la prime de l’affilié bruxellois sera plus élevée que celle d’un wallon ou d’un flamand car les honoraires médicaux sont globalement plus élevés dans la capitale
  4. La franchise : si vous acceptez une franchise élevée votre prime sera moins importante d’autant.
  5. Le prix de l’assurance hospitalisation : le montant de la prime annuelle dont vous devrez vous acquitter
  6. Il vous appartient ensuite, et il s’agit là du point le plus difficile, de juger de la qualité des contrats que l’on vous propose, c’est-à-dire des conditions auxquelles on vous assure.

Selon quels critères choisir ?

Outre le prix de l’assurance hospitalisation, il faudra comparer les éléments suivants :

  • Quel est l’âge limite de souscription pour ce contrat ? Quasi toutes les compagnies imposent un âge limite
  • Qu’en est-il des frais qui ne sont pas remboursés par l’INAMI ? L’assurance n’intervient généralement pas pour les frais non pris en charge par la mutuelle sauf, parfois, à concurrence d’un plafond déterminé
  • Quelle est l’indemnité maximum ? Les compagnies instaurent généralement un plafond qui correspond à 2 ou 3 fois la somme prise en charge par la mutuelle
  • Les séjours en hôpital psychiatrique sont-ils couverts par l’assurance ? C’est rarement le cas, prenez-y toutefois attention, on ne sait jamais de quoi demain est fait
  • Et les séjours en soins de revalidation ? Ceux-ci sont tout aussi rarement pris en charge
  • Les soins palliatifs en maison de repos ou à domicile sont-ils couverts ?
  • Grossesse et accouchement sont la plupart du temps très bien remboursés mais pas toujours
  • Les maladies graves (cancers, Alzheimer, Parkinson…) sont globalement plutôt bien prises en charge, mais les conditions sont très différentes d’une compagnie à l’autre
  • Les suppléments d’honoraires sont quasi toujours plafonnés mais, encore une fois, ils peuvent l’être de manières très diverses
  • Même chose pour les soins ambulatoires relatifs à l’hospitalisation.

Comment limiter le montant de ma prime ?

Le prix de l’assurance hospitalisation peut être atténué si vous portez une attention particulière aux points suivants :

  1. Choisissez votre assurance hospitalisation le plus tôt possible. Plus vous retardez le moment de la souscription, plus, d’une part, la prime de base sera importante, plus, d’autre part, votre état de santé vous imposera des réponses au questionnaire de santé qui augmenteront encore vos frais
  2. Si vous choisissez l’option « chambre commune » le prix de votre prime sera considérablement moins important. Toutefois ne transigez pas en ce qui concerne les dépassements d’honoraires, cela ne vous serait pas profitable
  3. Tournez votre choix vers une franchise élevée, cela vous permettra de négocier une réduction de prime très avantageuse chez beaucoup d’assureurs.